Metz, le 18 juillet 2020,

Le soleil, le sable fin, la mer, les cigales, les diabolos grenadine… ça sent l’été. J’en aurai presque oublié les fameux cahiers de vacances, tradition française depuis 1933, qui faisaient, eux aussi, partie du paysage de notre enfance. Ces devoirs imposés dans des moments dits d’interruption, cet été, beaucoup d’entre nous devront leur faire une place dans la valise. Économistes, experts, stratèges, conseillers, ministres, essayistes, philosophes, cadres, salariés, dirigeants, et j’en passe, il n’y aura pas d’exception à la règle. Cette rentrée de septembre s’annonce plus que spéciale eu égard aux bouleversements que nous avons subis en 2020. À mon humble niveau, j’ai eu envie de poser la réflexion : Quelles solutions pour accompagner la reprise d’activité ? Cette première version est dédiée à l’entreprise, la seconde version fera le parallèle avec l’Etat.

EMBAUCHER, INVESTIR, POUR MIEUX REBONDIR ?

 Ne dit-on pas : la meilleure défense c’est l’attaque ? L’embauche, l’investissement, sont en effet une des stratégies que nous pouvons considérer d’attaque. Le but étant, en entreprise, de prendre de l’avance sur ses concurrents et d’avoir un rebond plus efficace. Mais il est difficile, dans des situations de crise, de penser offensif alors que nous sommes sur le frein dû à un contexte économique incertain et complexe. Retrouverons-nous d’ailleurs une sérénité, trouverons-nous le fameux océan bleu ?  Les embauches, les investissements d’aujourd’hui doivent être minutieusement préparés, les marges d’erreurs sont officiellement périmées !

À son niveau, le Groupe SGP a commencé très tôt son recrutement et à la rentrée, d’autres viendront renforcer les équipes, avec, nous l’espérons, un apport dynamique qui contribuera à un « taux de rebond » efficace début 2021. Nos 15 premières bougies étant bientôt soufflées, il nous paraissait évident d’investir sur des postes clés, pour encore passer des paliers. Les paliers, une histoire sans fin je pense… En ce qui concerne l’investissement, le Groupe SGP a amélioré deux agences et en a créé une, ces six derniers mois.  Ainsi, après l’agence des Hauts de France, située dans le vieux Lille, c’est à Duttlenheim, que l’agence d’Alsace rayonne aujourd’hui. C’est enfin au tour de Paris, dans ce quartier atypique du 10ème arrondissement, que SGP est bien disposé à réussir. Ces investissements ont certes été importants mais nécessaires dans la stratégie du groupe.

INNOVER, CONSTRUIRE, POUR DEMAIN ?

Le contexte doit favoriser l’innovation et la réflexion. L’innovation naît très souvent dans des moments difficiles et c’est un enseignement important. Aussi, il est naturel que les entreprises la place au cœur de leurs préoccupations, car sans elle le modèle meurt, devient banal ou est dépassé. Dans le monde du service et particulièrement dans celui de la sécurité privée, le mot innovation a toujours été délicat. Ne pas tomber dans la surenchère, proposer du concret, proposer des solutions qui fonctionnent, qui sont adaptées, qui sont utiles, les acheteurs doivent trier. Si l’on prend l’exemple des drones qui font régulièrement l’actualité, s’agit-il d’une vraie innovation dans la sécurité privée ? Est-ce que le prestataire qui a fabriqué son drone est plus innovant que celui qui a trouvé le partenaire spécialiste ? En réalité, l’innovation ne devrait-elle pas naître du lien entre le client et son prestataire ? Il est indéniable aujourd’hui, que le temps de se réunir, de se poser, de réfléchir avec son client peut apparaître comme une innovation. Mettre un drone pour mettre un drone n’a aucun sens si son utilité, sa valeur ajoutée et l’alliance humain-technologies n’ont pas été soigneusement réfléchies.

Dans un monde si pressé et oppressant, il devient urgent de prendre son temps ! Plus que jamais, à l’instar du slow-life, il faudrait vraiment se pencher sur le « slow purchase et le slow sell ». L’innovation oui, mais réfléchie.

Pour le Groupe SGP, nous avons choisi de continuer sur les innovations sociales et technologiques. Je place en premier l’innovation sociale car dans un métier où 90% de la satisfaction client est due aux femmes et aux hommes du terrain, ce sont les différences que nous pouvons avoir sur une politique sociale, son approche, ses valeurs, son management, les moyens mis à disposition, le suivi, qui feront la satisfaction des salariés et systématiquement celle de notre client. L’engagement du collaborateur ou son désengagement, tient à des détails, nous le savons tous. Le Groupe SGP, déjà reconnu pour sa politique sociale (1), continue et continuera à placer l’humain au cœur de sa vision. Plus récemment, nous avons montré que le groupe continuait d’innover dans ce domaine en étant pionnier et savait surtout reconnaître ses collaboratrices, collaborateurs qui œuvrent tous les jours sur le terrain. Nous dévoilerons d’ailleurs, à la rentrée de septembre, notre enquête de satisfaction, coté agents.

Parallèlement, nous y associons l’innovation technologique car nous ne pouvons pas aller vers l’excellence de service sans des solutions techniques performantes et innovantes. A titre liminaire, le Groupe SGP affiche un taux de 97 % de dématérialisation des données émises sur ses sites, grâce à un savoir-faire dans le déploiement d’outils, notamment, la main courante électronique.  Dans le même temps, la formation de nos équipes s’est déployée à travers l’ensemble de nos agences. Nous pouvons avoir d’excellents outils, mais c’est encore mieux avec de bons pilotes. Temps réel, photos, vidéos, IA, ces technologies de pointe au service de l’homme continueront à moderniser notre métier mais il est de notre devoir de faire une veille permanente sur ces nouvelles technologies et de savoir les incorporer d’une manière intelligente. A l’inverse de l’IA qui pourrait, si nous le souhaitions, choisir à notre place, notre métier devra se fier à l’interprétation et à la décision de l’homme, qui fera LA bonne action pour sécuriser les personnes et les biens. C’est pourquoi, il sera plus que jamais nécessaire d’expliquer, de former sur les outils et d’insister sur le bon sens, pour que l’alliance humain-technologie soit une réussite.

Pour conclure, oui, l’innovation est un moyen indispensable pour la reprise d’activité. Il va sans dire, que la réflexion, le recul et la prise de hauteur contribueront à la naissance de celles qui dessineront le paysage de la rentrée de demain et de la réussite future pour nos entreprises.

VERS UN MODÈLE D’ENTREPRISE HYBRIDE OU WAZE ?

Du latin hybrida, de sang mêlé, cette composante devient essentielle, mais comment l’adapter à l’entreprise, comment l’adapter à son modèle économique ? Dans un monde qui change constamment, qui s’uberise, où les crises s’accélèrent et deviennent de plus en plus violentes, l’hybridation, devient-elle nécessaire ?

Depuis 2015, le Groupe SGP a fait le pari de construire sa stratégie sur une clientèle ciblée, bien définie et se veut être une référence sur les sites dits sensibles et à hauts risques. Nous adoptons une stratégie verticale et nous allons chercher de l’expertise avec différents partenaires. Ceux-ci contribuent à l’hybridation nécessaire de notre offre, qui se veut différenciante et à forte valeur ajoutée.  Il est évident aussi, que le Groupe SGP ne fera pas la course aux appels d’offres, mais aux appels d’offres ciblés, choisis et où la surveillance humaine est considérée comme un service et non pas comme un coût. Vendons notre matière grise, notre savoir-faire, ne vendons pas n’importe quoi à n’importe qui. Notre développement sera-t-il plus long ? L’avenir nous le dira. Le « slow sell » a un coût, mais c’est la voie qu’a choisi le Groupe SGP. Le temps, de nos jours si précieux, est vecteur de qualité de service et le fait de se concentrer sur son métier est aussi un facteur de réussite. Au-delà d’un modèle hybride, si à la mode de nos jours, nous pourrions parler d’un modèle « WAZE » qui devra être la voie à suivre pour éviter les embouteillages économiques du futur.

Le système « WAZE » pourrait être la meilleure stratégie. Le système se connaît, connaît son terrain, ses concurrents et s’adapte en permanence pour trouver toujours la meilleure voie. De toutes les façons, il conviendra d’essayer, de faire, de refaire, de défaire, mais ne nous y trompons pas, il faudra avancer à la rentrée, hybride, waze ou pas !

CONCLUSION,

Nous l’avons vu à travers ces quelques exemples, les solutions existent et il est évident que chacun adaptera les siennes à son fonctionnement, son périmètre, ses envies et ses possibilités. Comme souvent, le fait d’anticiper, de prévoir, d’aller dans une situation choisie et non subie, conduit à un choc moins violent quand la crise arrive ou quand il faut redémarrer. Lire, s’instruire, mettre le dehors dans le dedans, savoir se désabreuver des réseaux sociaux quels qu’ils soient et même ceux qui se disent être du « réseau pro », seront aussi des étapes essentielles à la réussite de nos entreprises de demain. Le positivisme, lui, devra quoi qu’il en soit être de la partie. Encore bien des exercices à résoudre… Les cahiers de vacances, de cet été 2020, vont peser bien lourd dans la valise mais vont être, c’est certain, extrêmement intéressants.

Bel été 2020 à toutes et tous,

Florian PETTE
Président du Groupe SGP

Vous avez un besoin et souhaitez nous contacter ?