Recrutement

Femmes et sécurité privée : un combo gagnant !

« La sécurité privée c’est un monde d’hommes », « Pour travailler dans la sécurité il faut être fort et dur ». Cette représentation relativement machiste du métier est tenace, pourtant les profils féminins sont toujours plus recherchés dans la profession, notamment pour effectuer des missions de palpations. Mais aussi parce que les femmes représentent un potentiel de candidats indéniables pour un secteur qui recrute. Dès lors, encourager la féminisation du secteur est essentiel. Cela doit notamment passer par un engagement fort des dirigeants d’entreprises privées qui doivent tout mettre en place pour favoriser cette évolution.

Les femmes, de plus en plus nombreuses à rejoindre l’univers de la sécurité privée

 Historiquement associé aux hommes, le métier d’agent de sécurité se féminise : en 2017, l’enquête de branche estimait à 13,5% la part des femmes dans les effectifs de la sécurité privée.  Une répartition certes encore très inégale mais qui doit tout de même être soulignée, sachant que les femmes étaient quasiment absentes du secteur encore récemment.

D’abord plébiscitées dans la sûreté aéroportuaire et l’événementiel pour la palpation du public féminin, elles ont aujourd’hui intégré tous les corps de métiers de la sécurité, incluant l’encadrement : cheffes d’équipe, managers qualité, ou encore responsables d’exploitation. Le secteur est un vivier d’emploi pour les femmes !

Outre les fonctions de terrain, elles sont également nombreuses à rejoindre les services « supports » des entreprises de sécurité privée, en tant que chargée des ressources humaines, assistante de direction, chargée de marketing, comptable…

Au siège du Groupe SGP, plus de 80% de notre équipe est féminine, pour dire combien les femmes ont une place primordiale dans nos activités !

Les femmes de la sécurité : un atout indéniable pour la profession

 Quel que soit le type de poste, les femmes sont reconnues pour être aussi efficaces que les hommes. Les qualités requises pour exercer les métiers de la sécurité privée ne sont pas uniquement l’apanage des hommes : maîtrise de soi, autonomie, réactivité, écoute, autorité, ou encore respect des règles. Sur le terrain, leur sens de l’organisation et leur aptitude à communiquer contribuent à l’efficacité de leur management. A l’écoute du public ou de leurs collègues, elles mobilisent leurs compétences relationnelles et prennent du temps pour dialoguer, ce qui leur permet de désamorcer souvent plus rapidement des conflits que les hommes et de prendre des décisions justes.

Encourager la féminisation du secteur

Si les entreprises de sécurité recherchent de plus en plus de profils féminins, les candidatures sont encore timides. Alors comment expliquer cette réticence à intégrer la profession ? Et comment inverser la tendance ?

La sécurité privée souffre encore aujourd’hui d’une image relativement machiste. Elle peut laisser croire aux femmes, à tort, que le secteur n’est pas prêt à les accueillir. Pour changer cette perception erronée du métier, l’implication des dirigeants du secteur est plus que nécessaire.  Ces derniers doivent s’adresser au marché du travail, en affichant clairement que les femmes ont toute leur place dans la profession, et qu’elles y trouveront de réelles conditions d’épanouissement. Le secteur offre en effet des opportunités de formation qui permet de se découvrir des compétences nouvelles. Les possibilités d’évolution sont également nombreuses. CQP, SSIAP, agent cynophile cheffe de poste, manager qualité, responsable d’exploitation : les missions peuvent être diverses et variées et les responsabilités nombreuses pour les femmes qui souhaitent les saisir !

 

Vous avez un besoin et souhaitez nous contacter ?