Les négociations annuelles obligatoires (NAO) de notre branche professionnelle prévention-sécurité ont donné lieu le 31 août à deux accords, ratifiés le 17 septembre. Conjointement, la délégation patronale et les fédérations syndicales se sont entendues sur un certain nombre de dispositions, les principales étant :

Une augmentation de 1,2% des salaires et l’instauration d’une indemnité de nettoyage des tenues

C’est l’objet du premier accord, une revalorisation de la grille des salaires minimaux, soit une augmentation de 1,2% des salaires conventionnels. L’accord instaure également le versement d’une indemnité « d’entretien des tenues » fixée à 7 euros net par mois. Elle sera versée sur 11 mois de l’année, et proratisée en fonction du temps de travail et en fonction des absences, autres que les congés payés.

L’instauration d’un début de carrière minimal

Le deuxième accord vise à limiter le maintien au coefficient 120 à une durée de 6 mois maximum, avant un passage obligatoire au coefficient 130. Une mesure qui ne concernera toutefois pas le Groupe SGP qui s’est toujours refusé à recourir au coefficient 120, en deçà du SMIC horaire.

Des conséquences directes sur nos coûts

L’application de ces principaux changements entraînera nécessairement chez toute entreprise de prévention-sécurité, une augmentation significative de ses coûts. Celle-ci est d’ores et déjà estimée aux alentours de 7,66 %. Des changements conséquents donc pour notre branche professionnelle pour cette nouvelle année 2019 !

Téléchargez le document complet relatif à l’augmentation des coûts supportés par les entreprises de sécurité privée pour 2019.

Vous avez un besoin et souhaitez nous contacter ?